BD pour tous - Les bandes dessinées gay

RECHERCHER

NEWSLETTER

 
Désinscription

RUBRIQUES

General
BD pour tous
BD adultes
Dessins pour tous
Dessins adultes
Calendriers
Les dessinateurs
Site du mois

Liens

En librairie
Livres récents
Déstockage de livres
Déstockage de calendriers
Moteurs et annuaires
Gay Annuaire
Le repos du guerrier
Précédentes sélections
Gay Yoï
Douglas Simonson
Sven de Rennes

Archives

janvier 2010
novembre 2008
mars 2007
mars 2006
juin 2005
mai 2005

Syndication

fil rss
fil rss commentaires
fil atom
fil atom commentaires



Ma génèse... ou presque

En ce glorieux et neigeux samedi 9 janvier 2010, c'est la Sainte Alix. Je ne pouvais pas ne pas marquer le coup en remerciant celui qui a généré mes premiers émois sexuels pour mes congénères et qui est aussi à l'origine de mon nom de plume.

Je ne suis pas un jeune adulte, au teint hâlé, aux cheveux blonds, sportif et romain, mais je me prénomme Alix, comme le héros des bandes dessinées de Jacques Martin.

Quand j'étais gamin, j'ai eu l'occasion de les lire au CDI (Centre de Documentation et d'Information = bibliothèque) de mon collège. J'adorais ces bandes dessinées et aussi celles de Valérian (mais pour une autre raison).

Alix et Enak, mon premier couple d'hommes qui pourtant n'a rien d'un couple à la ville : Alix est romain, son serviteur et ami, Enak est égyptien (si je me souviens bien)...

Deux jeunes hommes parcourant l'empire romain en quête d'aventures qui n'ont rien de sexuelles. Des scènes de la vie de tous les jours de Rome et de la Grèce antique, des apollons dénudés lors des compétitions sportives, des statues d'hommes nus à tous les coins de rues, on ne peut pas dire que ces bandes dessinées m'ont fait apprécier le corps des femmes, en revanche, pour les hommes c'est autre chose. Tombé dessus à l'adolescence naissante, je ne sais si ça a joué, mais Alix est quand même le genre de mec sur lesquels je flashe et ça n'est probablement pas sans raison.

Du coup, je remercie ici Jacques Martin, l'auteur de cette série de BD à succès, pour m'avoir mis sur le droit chemin et m'avoir aidé à m'épanouir. Merci pour ces bandes dessinées pleines de rebondissements et très attrayantes pour les yeux.

Cher lecteur, si tu n'as jamais lu Alix, saute le pas et lis Alix l'intrépide, tu seras probablement conquis... mais attention, ça n'est ni gay, ni sexuel, ce sont juste de belles images avec des scénarios sympas et parfois même des orgies sous-jacentes. Des thématiques qu'on n'ose même pas aborder sérieusement dans les émissions télévisées et qui pourtant touchent tous les adolescents, encore maintenant !

 

Les BD de l'Avent

Dans certains pays il était de coutume d'avoir un calendrier de l'Avent : pendant presque un mois avant Noël, les enfants pouvaient ainsi découvrir un jouet ou une sucrerie en ouvrant les portes du calendrier.

Bien entendu ce principe est passé dans le grand commerce qui propose de nombreuses versions de ce type de calendrier. Il y en a même eu des homosensibles il y a quelques années, édités par Profun Media (désormais spécialisé dans les DVD gays en Allemagne).

Pour une fois, ej vous propose de découvrir un site utile, amusant et qui n'a rien à voir avec l'objet de mon blog : le site Mon Beau Sapin.

Mis en place par Pénélope Jolicoeur pour soutenir la Croix Rouge, ce site présente une nouvelle bande dessinée ou un strip par jour. Entièrement gratuit, sans inscription de quelque sorte que ce soit, ce site permet de récolter des fonds qui seront reversés par Orange à la Croix Rouge en fonction du nombre de visiteurs quotidiens.

En clair, allez-y ! Chaque jour une nouvelle histoire. Plus il y aura de monde dessus, plus ça rapportera pour que des enfants de familles dans le besoin puissent elles aussi fêter un peu Noël...

Et pensez vous aussi à parler de Mon Beau Sapin autour de vous et sur vos sites, ça fait pas de mal de faire du bien, non ?

 

Boys in love, de Tim fish, édité par H&O Comics

Boys in love J'avais déjà beaucoup aimé la série Cavalcade of boys, mais là, Tim Fish m'a fait rire et pas qu'un peu ! Boys in love, c'est de la bombe ! Un concentré de tranches de vies, parfois très liée à la vie que les homos peuvent avoir lorsqu'ils fréquentent les bars et boites... et personnellement, j'ai été touché par plusieurs scènes , la plupart permettant de rêver ou de sourire.

Les 150 pages en noir et blanc de ce livre nous replongent dans la vie des personnages déjà connus dans Cavalcade of boys. Des jeunes qui finissent leur cursus universitaire et partagent un appartement, des mecs qui draguent à tout bout de champ et quelques gamins un peu trop profiteurs qui abusent de la générosité d'un vieux gros pervers, lui même abusant de leur présence. Tout ça est très lié à la vraie vie.

Franchement, si vous voulez lire une bonne bande dessinée pour tout public, optez pour Boys in love !

 

Réseau positif, le manga gay de prévention contre le SIDA

A l'origine, Réseau+ était un exercice de style. C'est devenu une véritable bande dessinée avec une équipe costaud derrière. Faite dans l'optique d'informer les jeunes des risques liés aux maladies et infections sexuellement transmissibles dont le SIDA, la bande dessinée est lisible normalement, sans se prendre la tête avec un sujet gonflant mais pourtant toujours d'actualité, même si on n'en parle que le 1er décembre !

L'histoire s'inspire de la trame de la série Dark Angel. Celles et ceux qui connaissent apprécieront la retranscription amusante qui en est faite, les autres manquent un élément de comparaison qui n'est heureusement pas essentiel.

Les personnages sont des adolescents, garçons et filles, hétéros homos et bis. Ils s'impliquent dans la vie de leur lycée mais aussi dans la vie de leurs concitoyens (et certains devraient en prendre de la graine !).

La BD est librement téléchargeable sur le site officiel Manga Réseau Positif. N'hésitez pas à y jeter un oeil et à diffuser largement le PDF de la BD.

 

Max et Sven (de Tom Bouden chez H&O)

Max et Sven Max est un jeune étudiant. Il a découvert l'amour gamin, les sentiments envers d'autres garçons à l'adolescence et les joies de la sexualité chez les scouts en se masturbant avec un copain dans la forêt. Il a ensuite découvert ce qu'était l'homosexualité et l'a assumée malgré son attachement pour Sven...

Max et Sven nous conte l'histoire de Max à travers 60 planches en noir et blanc. Le dessin est sobre mais agréable. Les personnages se reconnaissent bien et sont plutôt mignons. L'histoire est celle que nombre d'homosexuels ont vécue lorsqu'ils se sont découverts. C'est un peu le parcourt du combattant gay pour passer de l'étape "on ne sait pas qui on est" à "on s'assume et vit au grand jour".

Si vous appréciez les BD, que vous soyez homo ou pas, procurez-vous celle-ci. Elle est ma seconde préférée après Les folles nuits de Jonathan. Achetez la également si vous voulez avoir des conseils et éviter les écueils classiques... c'est présenté de façon élégante et assez amusante... avec une pointe de cynisme. Un bon regard sur l'homosexualité et les coucheries réelles ou imaginées par chacun de nous.

En clair, un beau travail de Tom Bouden qui a écrit plusieurs bandes dessinées pas encore disponibles en France... mais peut-être H&O pourront-ils faire le nécessaire pour éditer les autres ?

Cette bande dessinée est en vente sur LireGay.com.

 

ancre