Les bandes dessinées gay

RECHERCHER

NEWSLETTER

 
Désinscription

RUBRIQUES

General
BD pour tous
BD adultes
Dessins pour tous
Dessins adultes
Calendriers
Les dessinateurs
Site du mois

Liens

En librairie
Livres récents
Déstockage de livres
Déstockage de calendriers
Moteurs et annuaires
Gay Annuaire
Le repos du guerrier
Précédentes sélections
Gay Yoï
Douglas Simonson
Sven de Rennes

Archives

janvier 2018
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
août 2012
décembre 2011
juillet 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
mai 2010
avril 2010
février 2010
janvier 2010
décembre 2009
novembre 2009
août 2009
juillet 2009
juin 2009
mai 2009
avril 2009
mars 2009
février 2009
janvier 2009
décembre 2008
novembre 2008
octobre 2008
juillet 2008
juin 2008
mai 2008
janvier 2008
décembre 2007
novembre 2007
octobre 2007
septembre 2007
juin 2007
avril 2007
mars 2007
février 2007
janvier 2007
octobre 2006
septembre 2006
août 2006
mars 2006
novembre 2005
octobre 2005
septembre 2005
août 2005
juillet 2005
juin 2005
mai 2005

Syndication

fil rss
fil rss commentaires
fil atom
fil atom commentaires



Winter's Moon, de Mauro Padovani, édité par H&O

Winter's Moon Quand j'étais gamin, je jouais aux cowboys et aux indiens, puis est arrivé Ulysse 31 et ça a tout changé... mais voilà, ça n'a rien à voir avec l'excellente bande dessinée Winter's Moon de Mauro Padovani.

Enfin, rien à voir c'est pas dit, car c'est une histoire d'amour entre deux hommes que tout sépare. Une sorte de Romeo et Juliette à la sauce gay retranscrit dans les plaines américaines.

David, jeune homme blond et musclé, vit seul avec son père suite au décès de sa mère. Elevé à la dure, dans une ferme, il profite de son temps libre pour fricoter avec un indien dont il est tombé amoureux.

Winter's Moon, son amant, est un jeune indien d'une tribu voisine. Son père, le chef de la tribu, a une haine féroce envers les blancs, ce qu'on peut comprendre vu ce que les envahisseurs ont fait subir à son peuple, mais passons.

D'aventure en aventure, de fil en aiguille, de bite en cul, d'agression en bataille, les deux clans vont être amenés à se rencontrer, s'affronter puis sceller l'union de ces deux jeunes adultes.

Du sexe et de l'amour à chaque page dans cette BD bien dessinée, un scénario qui tient la route (si tant est qu'une histoire entre un fermier et un peau rouge puisse tenir la route à l'époque), je ne peux que vous recommander Winter's Moon qui se lit d'un trait et peut se relire pour le plaisir.

Par contre ne l'offrez pas aux enfants, ils n'y comprendraient rien et il y a beaucoup trop d'érections, pénétrations, fellations et éjaculations dedans. Tant de mots en ion qui riment avec fion et plaisir lorsque c'est consenti dans la vraie vie ;-)

 

Cosmic Heroes, de Iceman Blue, édité par Bruno Gmunder

Cosmic Blue Iceman Blue, un pseudonyme pour un dessinateur probablement un peu fou ;-)

Dans Cosmis Heroes il nous conte les aventures de 4 super héros qui tirent leur pouvoir de leur semence. Alors forcément, les super vilains qu'ils rencontrent veulent les leur voler et y arrivent souvent...

J'ai eu du mal à accrocher aux histoires de cette bande dessinée. Les dessins sont souvent dans une atmosphère sombre mais permettent d'apprécier les formes avantageuses des personnages.

Côté super pouvoirs, ces super héros auraient plus leur place dans Hero Corp, mais ce n'est que mon avis.

Si vous appréciez les BD pleines de testostérone et de muscles, qu'avoir un super héro habillé en bleu portant une batterie comme plug pour drainer son énergie ne vous dérange pas, optez pour Cosmic Heroes de Iceman Blue !

 

Boys will be boys - extended version, de Joe Phillips, édité par Bruno Gmunder

Boys will be boys, extended version L'Extended Version du livre Boys will be boys de Joe Phillips est un recueil des dessins déjà diffusés entre 2001 et 2007 dans ses livres et calendriers. Il y a aussi des inédits.

Les mecs y sont toujours aussi beaux: jeunes, musclés, aux traits marqués et aux sourires dévastateurs.

De la nudité, mais rien de pornographique, ce n'est pas le genre de Joe Phillips qui préfère nous montrer des modèles dans les scènes de la vie quotidienne, seuls ou en groupe, souvent torse nu il faut l'avouer, mais qui s'en plaindrait ?

Beaucoup de tendresse dans ces planches, des baisers, et tout ça avec une grosse dose d'humour.

Voyez par vous-même.

 

Bientôt du nouveau

Depuis l'arrêt de la librairie indépendante Lire Gay, j'ai eu une grosse baisse de régime dans mon approvisionnement en bandes dessinées et recueils de dessins homos. Heureusement il reste AGayN chez qui j'ai passé une commande il y a quelques jours.

Je pourrai donc très prochainement reprendre le remplissage du blog en commençant pas une histoire d'indiens parue chez H&O ;)

 

Les Sortilèges du Tigre, de Song, édité par H&O

Les Sortilèges du Tigre Tandis que la librairie gay Lire Gay continue de déstocker en faisant des réductions de prix assez étonnantes et que l'année s'achève, je vous propose une dernière chronique de bande dessinée chaude pour 2012. en 2013, je ne sais pas encore trop si je continuerai, mais vais tenter de faire un gros approvisionnement car je suis en manque de bulles :)

Les Sortilèges du Tigre, c'est avant tout une histoire d'amour, mais aussi une histoire de chasse et de lutte entre le bien et le mal pour la survie de l'humanité.

Pour l'amour, on commence avec un couple d'hommes qui s'aiment et rêvent de vivre vieux et d'avoir des enfants. Ils font l'amour comme ils s'offrent des cadeaux, s'offrant leur corps l'un à l'autre aussi souvent que possible.

Pour la chasse, sans vouloir dévoiler l'intrigue, c'est un peu compliqué d'en parler. Il y a les humains et les dieux, les hommes et les seminovores qui comme leur nom l'évoque se nourrissent de notre semence jusqu'à nous en vider totalement. forcément, pour y parvenir, il faut qu'ils nous fassent jouir et tous les moyens sont bons pour ça.

Du coup, nos tourtereaux auront quelques mésaventures et des changements auront lieu dans leur vie auxquels ils ne s'attendaient pas le moins du monde.

Les dessins en noir et blanc sont joliment réalisés. Les mecs ont tendance à être bien foutus, plutôt la gueule carrée et plein de muscles parfois velus. Le rêve pour les kiffeurs de mecs musclés ou de bears non grassouillets. Un peu le summum de la virilité qu'on est nombreux à chercher chez nos partenaires, amis, amants.

Forcément, il y a aussi du sexe et ça reste globalement soft: pas de SM, pas de bites à la taille démesurée. Juste du naturel TTBM ;-)

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ces Sortilèges du Tigre et j'attends la suite...

 

ancre