Les bandes dessinées gay

RECHERCHER

NEWSLETTER

 
Désinscription

RUBRIQUES

General
BD pour tous
BD adultes
Dessins pour tous
Dessins adultes
Calendriers
Les dessinateurs
Site du mois

Liens

En librairie
Livres récents
Déstockage de livres
Déstockage de calendriers
Moteurs et annuaires
Gay Annuaire
Le repos du guerrier
Précédentes sélections
Gay Yoï
Douglas Simonson
Sven de Rennes

Archives

janvier 2018
mars 2015
février 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
août 2012
décembre 2011
juillet 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011
mai 2010
avril 2010
février 2010
janvier 2010
décembre 2009
novembre 2009
août 2009
juillet 2009
juin 2009
mai 2009
avril 2009
mars 2009
février 2009
janvier 2009
décembre 2008
novembre 2008
octobre 2008
juillet 2008
juin 2008
mai 2008
janvier 2008
décembre 2007
novembre 2007
octobre 2007
septembre 2007
juin 2007
avril 2007
mars 2007
février 2007
janvier 2007
octobre 2006
septembre 2006
août 2006
mars 2006
novembre 2005
octobre 2005
septembre 2005
août 2005
juillet 2005
juin 2005
mai 2005

Syndication

fil rss
fil rss commentaires
fil atom
fil atom commentaires



Angelface (vol. 3), de Benoît Prévot, édité par H&O Comics

Angelface 3 Voici la suite des aventure d'Angelface et son rouquin d'ex compagnon de route.

Ils se sont finalement retrouvés dans le quartier général du chef de la mafia locale... mais voilà, Celui-ci a des choses à leur demander et n'apprécie pas trop qu'Angelface lui ait caché cette ancienne liaison à qui il doit beaucoup de fric.

De son côté, Joshua qui avait été battu à mort dans le précédent épisode refait également surface dans des conditions assez étranges, mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

L'histoire s'étoffe. De nombreuses questions restent en suspend pour la suite... et nos deux héros finissent finalement cet épisode en couple chacun de leur côté.

Si vous en voulez plus, achetez le livre ;)

 

Porky (vol.3) de Logan, édité par H&O Comics

Porky (vol.3) Logan continue les aventures très sexuelles de Porky avec une teinte de surnaturel.

On retrouve cette fois-ci le jeune Porky tout aussi en forme que dans les deux précédents épisodes, mais cela risque d'être la fin de sa juvénile insouciance...

Le Contrôleur, l'être maléfique qui a tué sa mère, a décidé de se venger de toute la famille, mais il se sert des humains pour accomplir desmeurtres sanglants.

Le dénouement approche, mais la Guilde Ecarlate et Porky finissent dans une bien mauvaise posture. Vivement la suite.

Pour vous procurer cet épisode, vous pouvez le commander en ligne ou le demander à votre libraire préféré.

 

Bronx Boyz, de Anthony Gonzales, édité par Bruno Gmuender

Bronx Boyz Si vous appréciez les lascars, les rebeus, les blacks et les hispaniques, vous apprécierez à coup sur ce recueil de dessins de Anthony Gonzales !

A travers les 80 pages de ce livre, Anthony dépeint la face cachée, virile et sexuelle du Bronx, tel qu'on ne le voit jamais dans les films américains.

Les mecs y sont sexués au possible... Toujours à la recherche d'un cul à défoncer, que ce soit celui d'une nana ou d'un autre mec !

Rasage, sodomie, fellation, plan à 3 ou touze dans la rue, viol, ce sont les guides de ces mecs qui agressent qui leur plait (ou ne leur plait pas, d'ailleurs) dès qu'ils veulent tirer un coup...

Les dessins sont réalistes, les mecs y sont bien foutus, bien membrés et surtout prêts à tout pour se vider les couilles.

Un beau livre plein de dessins ethniques bien faits.

Ce livre est disponible sur la librairie Lire Gay.

 

Manly, de Dale Lazarov et Amy Colburn, édité par Bruno Gmunder

Manly, BD gay pour adultes La bande dessinée Manly est assez étrange par rapport aux autres. Tout d'abord, ce n'est pas une mais trois histoires regroupées dans le même livre, avec des personnages différents. En suite, tout est en image : aucun texte, les dessins suggèrent les paroles que pourraient échangés les personnages et ça passe vraiment bien.

Pour les dessins, on trouve des hommes musclés et virils, poilus et barbus (mais pas tous ni partout). En fait, des mecs de la vie de tous les jours mais plutôt dans les salles de sport :)

Du côté des histoires, elles ont deux points communs : la rencontre de deux hommes et un final dans la chaleur de leur semence. Ce n'est pas une BD pour adultes pour rien...

La première histoire met en scène un fermier qui va flasher sur un flic lors d'une interpellation. Le policier ne lui est pas indifférent et ils vont tous les deux se le prouver.

La seconde histoire permet à deux boxeurs fan l'un de l'autre de se croiser par hasard dans la salle dans laquelle ils viennent s'entrainer. L'un, plus âgé, en est le boss, l'autre, plus jeune, débute une carrière prometteuse. Après avoir discuté ensemble, échangé quelques coups sur le ring, ils vont en venir à des jeux plus intimes sur un bureau !

De la troisième histoire, je ne dirai quasiment rien : elle commence dans une backroom et se termine dans une chambre en étant passé par la bibliothèque municipale... et ça, sur plusieurs jours. Si vous voulez en savoir plus, lisez le ;)

En tout cas, passé le style inhabituel, j'ai bien aimé, ça se laisse voir et imaginer sans soucis... et ça donne même quelques envies ! A avoir si vous aimez les bandes dessinées de cul qui ne donnent pas dans le vulgaire ou le surdimensionné (même si leurs bites sont de bonne taille, tout ceci reste réaliste).

 

Goku 1, l'île aux prisonniers

Goku, l'île aux prisonniers, de Gengoroh Tagame, édité par H&O Goku est hard, très hard même... mais sans accessoires : surtout dans le domaine de la soumission et de la maltraitance psychologique et physique.

Goku, c'est l'histoire d'un camp de prisonniers durant la seconde guerre mondiale : les mecs qui le tiennent abusent sexuellement des prisonniers en échanges de passes droits divers. L'un d'entre eux, le lieutenant Tsubaki, va particulièrement en prendre pour son grade afin de sauver le dernier membre de son équipe et les autres soldats présents dans le camp... au point de devenir l'esclave sexuel quotidien de leurs geôliers et du directeur de la prison.

Si vous avez lu Arena et Gunji, vous ne serez pas dépaysés. De la dépravation, du sexe et de la soumission à l'extrême sur chaque page dans ce volume 1 de Goku qui laisse présager des suites tout aussi prenantes.

Les dessins sont toujours aussi réalistes et bien faits. Les tortures sexuelles imaginées par l'auteur sont tordues au possible...

Un manga à réserver aux aficionados du genre et de SM, car les âmes sensibles risquent soit d'être choquées, soit d'avoir des envies qui ne leur seraient jamais venues en tête !

Pour vous procurer cette bande dessinée, faites donc un tour sur la librairie gay spécialisée Lire Gay.

 

ancre